Antoine de Chambost : il dit adieu aux Pampers grâce à son système de couches lavables en location !

Antoine de Chambost est un entrepreneur révolutionnaire : papa de 5 enfants, il a mis en place un système de location de couches lavables unique en France avec Ma petite couche. Répondant à des besoins pratiques et écologiques, Ma petite couche est à l’instar de la cup chez les femmes, l’illustration d’un changement de société vers des produits d’hygiène plus réutilisables. En plus d’une mission environnementale, Ma petite couche connait un grand succès grâce à un service client exceptionnel liant humanité et proximité. Dans cette interview, Antoine nous dit tout sur cet ecosystème qui fera le bonheur des parents et des enfants !

1 – Qui est Antoine de Chambost ? 

ma petite couche

Antoine, cofondateur de Ma petite couche

Je m’appelle Antoine, j’ai 41 ans, je suis père de cinq enfants et j’habite depuis peu à Compiègne, dans l’Oise, à une heure de Paris.

J’aime me déplacer à pied, en vélo et en train. Je suis végétarien depuis deux ans. Je suis ingénieur chimiste de formation.

 

J’exerce deux activités professionnelles :

1) Co-fondateur de Ma petite couche, le service de location et lavage de couches textiles pour les bébés ;

2) Consultant en gestion des médias numériques chez la Coopérative d’Activités et d’Emploi (CAE) Coopaname, en tant qu’entrepreneur-salarié associé. Je suis également membre des collectifs d’indépendants du numérique Happy Dev et Numéricoop.

Pour exercer ces activités, je travaille soit dans les bureaux de Ma petite couche à Issy (92), soit chez Casaco à Malakoff (92), soit à l’espace de coworking insolite La plage à Compiègne (60), quand je ne suis pas dans mon bureau à la maison.

Bref, je suis un travailleur nomade, sans bureau fixe 😉

2 – C’est quoi Ma petite couche ?

Ma petite couche est le service de location et lavage de couches textiles pour les bébés.

Le principe de Ma petite couche est de proposer la couche lavable en tant que service. Son modèle économique est l’abonnement. Ma petite couche est une actrice de l’économie circulaire et plus précisément de l’économie de la fonctionnalité.

Ma petite couche est une entreprise de l’ESS, une SAS créée avec mon associé Philippe Gaillard en avril 2017 avec des statuts lui permettant d’obtenir l’agrément ESUS : limitation des écarts de salaires, répartition des bénéfices encadrée, gouvernance démocratique avec les parties prenantes, mission sociale et environnementale…

 

Concrètement, Ma petite couche, comment ça marche ?


Guillaume, papa d’un petit Henry de 9 mois, visite notre site web  après avoir vu un de nos posts sur Facebook. Il décide de s’abonner à l’offre location + lavage car il habite à Issy-les-Moulineaux, commune desservie par nos livreurs, et qu’il ne veut pas laver les couches de son fils lui-même 😉
Guillaume choisit pour Henry, grâce à un tableau des tailles, des couches de taille M et le nombre de couches dont il a besoin, 16 par semaine. Lors de la souscription de son abonnement, il choisit 2 passages par semaine à son domicile. Tous les lundis et jeudis à 19h, Jeff, notre livreur à vélo passe faire un échange de sac de couches utilisées contre un sac de couches propres. Ce sac est complètement étanche, il est sans fuite et sans odeur. Jeff dépose à la fin de sa tournée les sacs à l’ESAT. Emmanuel sera en charge de les nettoyer.
Guillaume peut arrêter à tout moment son abonnement s’il n’est pas satisfait… mais surtout quand Henry est devenu propre !

Jeff, livreur de Ma petite couche

La pérennité économique de Ma petite couche repose sur deux piliers : 

-Le premier pilier est la qualité du service rendu grâce à un service client avant, pendant et après la location et une logistique performante.

-Le second pilier est notre capacité à économiser les ressources tout au long de la chaîne opérationnelle :

  • couche textile réutilisable environ 800 fois avant réparation ;
  • réutilisation de cartons pour expédier nos colis de couches ;
  • lavage utilisant le minimum d’eau, de détergent et d’électricité ;
  • tournée à vélo pour échanger les sacs de couches utilisées avec les sacs de couches propres.

couches lavables

Ma petite couche s’est aussi donnée une ambition sociale en confiant son activité de blanchisserie à des ESAT, insérant des personnes porteuses de handicaps physiques et/ou moteurs.

J’aurais aimé créer directement Ma petite couche en coopérative SCIC mais le financement aurait été sans doute plus complexe.

On ne peut pas mener la guerre sur tous les fronts 😉

Enfin, Ma petite couche s’appuie sur des partenaires solides pour développer son activité :

  • Antropia ESSEC, accélérateur d’entreprises sociales à fort impact social et/ou environnemental de l’ESSEC ;
  • Hauts-de-Seine Initiative (HDSI), association d’aide à la création d’entreprises, membre des réseaux France Active ;
  • Ville d’Issy-les-Moulineaux,
  • Hamac, fabricant des couches textiles, n°1 en France
  • Kids&Co, réseau d’entrepreneurs de la petite enfance, de l’enfance et de la parentalité
  • La Nef, coopérative financière qui offre des solutions d’épargne et de crédit orientées vers des projets ayant une utilité sociale, écologique et/ou culturelle.

3 – La spécificité de Ma petite couche, c’est la location de couches : les parents ne préfèrent-ils pas l’achat ?

ma petite couche

Récupération des couches lavables

Ma petite couche propose 2 offres :

  • la location simple, déjà disponible sur toute la France ;
  • la location et le lavage, déjà disponible dans les Hauts-de-Seine et dans plusieurs arrondissements parisiens en septembre 2018, très bientôt en régions…

Ces offres permettent aux parents de franchir le pas vers la couche lavable car elles sont sans engagement de durée. Ainsi après 4 semaines, un client peut très bien nous racheter les couches louées.

Actuellement, la très grande majorité de nos clients prolonge la location plutôt que d’acheter.

Mais dans tous les cas, achat ou location, la mission environnementale de Ma petite couche, convertir les Françaises et les Français à la couche lavable, est remplie !

4 – De même que la cup chez les femmes, assiste-t-on à un changement durable avec la couche lavable en matière de protection infantile ?

Philippe et Antoine – cofondateurs de Ma petite couche

Il y a un intérêt croissant pour l’écologie chez les générations en âge d’avoir des enfants.

Ma petite couche répond à deux préoccupations :

– les perturbateurs endocriniens pouvant être au contact 24/7/365 pendant 3 ans de la peau des bébés avec des couches jetables ;

la réduction des déchets “couches” et donc la préservation des ressources.

Il ne s’agit pas de faire moins de bébés pour préserver notre environnement mais que chaque bébé ait une empreinte carbone plus légère.

Après, il y a aussi des pics de commandes sur notre site lorsque paraît un dossier de 60 millions de consommateurs sur la toxicité des couches jetables à usage unique.

Nous ressentons un vrai engouement pour les produits d’hygiène réutilisables comme la cup, la serviette textile ou la couche lavable. Le zéro déchet est une tendance de fond, il suffit de voir l’énorme succès de l’association Zero Waste France et de son festival cette année.

L’avenir n’appartient pas aux solutions du passé comme les produits jetables à usage unique importés depuis l’autre bout du monde.

L’avenir appartient à l’économie locale et circulaire, où les travailleurs sont au centre des décisions, aux produits basés sur une gestion responsable et durable des ressources de notre planète.

5 – Comment peut-on louer les couches de Ma petite couche ?

Pour commander des couches à louer, vous avez plusieurs solutions :

Notre téléphone : 01 84 19 61 84

Notre boutique en ligne : www.mapetitecouche.fr

Notre adresse électronique : contact@mapetitecouche.fr

Notre page Facebook : https://www.facebook.com/MaPetiteCouche/

 

Nous sommes à votre disposition pour des explications sur le fonctionnement du service ou des couches lavables, n’hésitez pas : Appelez nous, écrivez nous, allez sur notre site !

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *