[Cas client] Anthony : de la dispersion à la structure grâce au cadrage du coaching

J’ai eu le plaisir de travailler pendant quelques mois avec Anthony, directeur artistique aux multiples facettes. En activité depuis 8 ans, Anthony trouvait sa clientèle par réseau mais n’était pas toujours satisfait des missions qu’on lui proposait. En effet, ces missions d’exécution ne le stimulaient pas et Anthony souhaitait être reconnu pour ses qualités de directeur artistique et non seulement de graphiste. Dans ce contexte, Anthony m’a contactée pour deux raisons : slasheur, il souhaitait mettre de la cohérence entre ses différentes casquettes en construisant une identité entrepreneuriale claire. Par ailleurs, Anthony avait également besoin d’un cadre pour apprendre à mieux s’organiser au quotidien et comprendre les origines de sa procrastination.

 

Slash : construire une identité entrepreneuriale claire à partir d’un profil pluriel

Lorsque Anthony m’a contactée il faisait face à deux difficultés : 

  • Mettre de la cohérence entre ses différentes casquettes pour renforcer la lisibilité de son profil  
  • Être reconnu comme directeur artistique et non seulement comme graphiste exécutant

Nous avons alors réalisé un long travail de clarification et organisation de ses différentes activités : la direction artistique, l’illustration, le reportage et des projets annexes toujours plus nombreux. 

La première chose sur laquelle nous avons travaillé est la vision entrepreneuriale d’Anthony : comment se projetait-il dans quelques années avec ces différentes activités ? Combien de temps voulait-il consacrer à chacune d’elle ? Quelle évolution souhaitait-il voir pour ces mêmes activités ?

A partir d’une vision clarifiée, nous avons établi le temps à consacrer au développement de chacune des activités. 

Nous avons ensuite travaillé sur l’identité de marque de l’entreprise d’Anthony : après plusieurs essai et changements, nous avons construit l’identité Anthony Humeau, sous laquelle seront rangées les prestations de service d’Anthony, ses illustrations et ses produits dérivés. A côté d’Anthony Humeau, un autre nom de marque distinct allait abriter le travail de reportage d’Anthony. 

A partir d’une identité claire, nous avons travaillé sur la proposition de valeur d’Anthony : Anthony a ainsi rayé la mention graphiste de son site web pour ne laisser uniquement apparaitre que celle de directeur artistique. De cette manière, Anthony a pu rompre le cercle vicieux de prestations “subies” dans lequel il était rentré. Fini les logos, bonjour la supervision de projets !

 

Organisation : se fixer un cadre pour passer à l’action

En parallèle de la construction son identité entrepreneuriale, nous avons travaillé sur la bête noir d’Anthony : l’organisation.

Procrastinateur assumé, il avait une fâcheuse tendance à repousser les actions de communication à mener pour renforcer sa nouvelle identité entrepreneuriale. 

Nous avons donc mis en place une stratégie de contenu souple et un plan de communication flexible mais daté pour qu’Anthony puisse trouver de la liberté dans un cadre peu contraignant. 

Mais ce qui m’a importé était surtout de comprendre l’origine de la procrastination d’Anthony. 

En creusant, nous avons mis le doigt sur un point essentiel : Anthony ne mettait pas sur un même pied d’égalité ses missions clients qu’il faisait passer en priorité, et la construction de son nouveau projet entrepreneurial. 

J’ai donc mis au point les trois piliers prioritaires de l’entrepreneuriat : 

  • Les clients et leur commande
  • Le marketing et la communication (qui se rangent dans le projet entrepreneurial d’Anthony)
  • L’administratif et les finances

J’ai fait comprendre à Anthony que pour réussir à être reconnu comme directeur artistique et arrêter totalement les prestations de graphisme dans quelques mois, ou encore pour développer son projet de reportage, il fallait commencer à passer à l’action maintenant. 

Je lui ai donc dessiné un petit schéma pour l’aider à visualiser “l’urgence” de long terme : 

Grâce à ce petit schéma, Anthony a pris conscience que pour changer le positionnement de son entreprise, il fallait commencer par faire un pas en avant dans le présent. Concrètement : mettre en place une régularité dans sa communication dès maintenant. 

Contenus : structurer ses pensées pour un copywriting impactant 

Parmi les éléments qui empêchaient Anthony de créer du contenu régulier figuraient l’épuisement qu’il éprouvait devant la rédaction d’articles et de vidéos. 

Nous avons donc creusé cette piste. J’ai donc voulu savoir comment Anthony s’y prenait pour rédiger un article de blog ou un résumé de livre. Et c’est là que nous avons pu mettre le doigt sur un nouveau problème : Anthony n’avait pas de structure dans la rédaction de ses contenus : il écrivait au fil de l’eau. Ce qui créait beaucoup de répétitions, un manque de clarté et un épuisement à la création de contenu. 

 

Pour aider Anthony, je lui ai posé des questions simples : 

  • Pourquoi veux-tu écrire sur ce sujet ?
  • Quel est le message que tu veux faire passer ? 
  • Y a-t-il plusieurs idées dans ton message principal ?
  • Comment pourrais-tu les décomposer ?
  • Comment ferais-tu pour ne pas ennuyer ton lecteur ?

Comme le disait ce cher Boileau, “ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire viennent aisément”. 

Règle numéro 1 de l’alignement : la fluidité. Si un contenu n’est pas clair, c’est que l’idée derrière n’est pas claire. Nous avons donc renforcé la structure des idées foisonnantes d’Anthony.

Puis vient le temps du passage à l’action, autre bête noir d’Anthony. 

J’ai donc “forcé” Anthony a se fixer des dates et à publier ses contenus pour que l’on puisse considérer que ce contenu avait été communiqué. 

 

Conclusion : une feuille de route claire pour l’avenir 

En quelques mois de coaching, nous avons créé une nouvelle identité entrepreneuriale pour Anthony. Celle-ci est aujourd’hui claire et satisfait le directeur artistique. Pour incarner et faire vivre cette identité dans le temps, Anthony a compris qu’il lui fallait mener des actions de communication régulière. En tenant compte du mode de fonctionnement d’Anthony, nous avons établi un cadre souple pour sa stratégie de contenu et de communication. La structure passe également par l’organisation de la pensée, et c’est ce que nous avons vu avec la structure des contenus d’Anthony, aujourd’hui plus solide. 

Ce fut un réel plaisir de travailler avec Anthony dont la bonne humeur était appréciée. Maintenant Anthony a une feuille de route et sait qu’il peut faire appel à moi pour suivre et apporter un regard extérieur sur son travail de communication.

 

Le mot du coaché  :

J’ai pris contact avec Yéza avant l’été 2019. J’avais besoin d’une vision plus claire de mon activité et de prendre du recul sur mon mode d’organisation qui est trop spontané !

On a fait ensemble un état des lieux détaillé et cela m’a donné une vue d’ensemble. Je me suis vite rendu compte de mes forces et faiblesses.

Les rdv réguliers m’ont permis de construire une stratégie simple et cohérente pour les prochains mois et années. 

J’ai apprécié ses conseils avisés et son approche concrète face aux problématiques. On va droit au but !

Les clés sont désormais en moi pour donner une nouvelle orientation à mon activité d’indépendant.

Merci Yéza pour ton aide précieuse “

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *