Cas pratique client : Yohann, faire pivoter son activité sans se disperser

Je viens de terminer trois mois de coaching avec Yohann, lead développeur et formateur pour développeurs web. Lorsque nous avons commencé notre coaching, Yohann s’ennuyait de ses projets de développement et voulait prendre plus de hauteur sur son activité. Il a fait appel à moi pour développer une nouvelle activité de formateur, et l’aider à construire une réelle stratégie de développement avec structure et organisation. En trois mois, Yohann a pu clarifier son nouveau projet, développer son offre et mettre en place une communication ciblée et régulière.

 

Mettre en place un plan d’action au service d’une vision claire 

Lorsque j’ai commencé à travailler avec Yohann, il était développer web pour des entreprises et travaillait à plein temps dans les locaux de ses clients. Ces conditions de travail ne lui convenaient pas et c’est pourquoi, nous avons travaillé sur sa vision entrepreneuriale pour faire pivoter son activité vers quelque chose qui lui correspondrait mieux : l’accompagnement et la formation, dans ce même domaine de compétence.

Dans sa vision entrepreneuriale : 

  • Yohann est formateur pour aider des développeur à se lancer en freelance
  • Yohann recrute des profils de développeurs spécialisés pour des startups
  • Yohann souhaite bâtir une équipe de développeur en remote autour de son entreprise
  • Yohann souhaite pouvoir travailler d’où il veut et notamment depuis l’étranger.
  • Yohann souhaite prendre sa retraite tôt pour profiter de son temps libre

Nous avons donc mise en place une stratégie pour permettre à Yohann de réaliser sa vision. 

Nous avons d’abord travaillé sur sa cible, sa proposition de valeur et son offre de service. La difficulté a été de trouver un message adapté aux deux cibles de Yohann : les startups et les développeurs web. Nous avons donc opté pour une proposition de valeur globale qui touche ses deux cibles.

Une fois son positionnement clair, nous avons mis en place une stratégie de communication différenciée pour toucher ses cibles. Différenciée car le message n’est pas le même pour une startup en quête de développeurs et pour les développeurs salariés souhaitant devenir freelance. 

Pour se faire, nous avons défini les canaux de communication, les messages (avec un travail sur des pitchs différenciés), contenus et la régularité nécessaire à cette stratégie de marketing.

Quels contenus allait-il apporter au grand public et quels contenus allaient être réservé à sa communauté ? 

Cette distinction lui a permis d’avoir une véritable stratégie de conversion en transformant ses abonnés Linkedin en fan au sein de sa communauté développée sur le même réseau. 

Prendre du recul sur son activité pour prioriser ses tâches

Une fois la stratégie mise en place, c’est au tour de la pratique ! Et ce n’était pas mince affaire avec l’emploi du temps chargé de Yohann.

Pour être efficace, nous avons relevé les 3 principaux points de blocage chez Yohann : le rapport à l’argent, la dispersion et le manque de structure.

 

1- Le rapport à l’argent 

 Dans la famille de Yohann, on ne parle pas d’argent, par conséquent, le sujet est assez tabou chez Yohann. Ce qui est un problème quand on est entrepreneur car on vit de l’argent de ses prestations de service. Or, si demander est une gène, il est difficile de bien vivre de son activité.  C’est pourquoi nous avons travaillé à débloquer les croyances limitantes de Yohann sur l’argent. 

Dans cette même optique, nous avons d’abord travaillé plus en détail sur ses conversions. Comment réussir ses appels prospects grâce à une méthode structuré que je lui ai donné. Dans cette méthode, les choses sont dites clairement, et le prix est énoncé sans honte. 

 

2 – La dispersion 

Autre difficulté chez Yohann : la dispersion et la difficulté à identifier ses priorités.

La principale difficulté a été pour Yohann de prendre conscience que son projet entrepreneurial était tout aussi important que ses missions freelance “alimentaires”.

Ce n’est pas parce qu’un projet ne rapporte pas d’argent dans l’immédiat qu’il est à placer au second rang. 

Nous avons donc mis en place des deadlines pour la publication des contenus de Yohann et allégé son planning pour qu’il puisse maintenir une régularité dans sa communication.

Yohann a également commencé à sacraliser du temps pour son projet et a ainsi pu :

  • Créer une communauté sur Linkedin
  • Proposé des articles invités
  • Réussi à se faire interviewé dans un podcast
  • Publier des vidéos régulières

3 – Le manque de structure 

La dernière difficulté de Yohann était son manque de structure, principalement dans l’organisation de ses idées et de ses contenus : je lui ai donc donné une méthode pour structurer sa pensée, construire un plan et pouvoir réaliser des contenus avec un message clair. 

De cette manière, il peut maintenant rédiger des articles de blog comme des scripts de vidéos Youtube ou des podcast. 

Conclusion 

C’était un plaisir de travailler avec Yohann pendant ces trois mois. Notre collaboration lui a permis de maîtriser les outils pour attirer la cible qu’il convoite, mais également d’ordonner son quotidien d’entrepreneur grâce à une organisation et une structure. L’accompagnement que j’ai proposé à Yohann lui permet aujourd’hui d’avoir une vision claire et identifier ses priorités sans se disperser. J’ai également proposé à Yohann un suivi régulier, post coaching, pour rester dans une bonne dynamique et aller au bout de ses projets.

 

Le mot du coaché Une superbe expérience auprès de Yeza pendant ces trois mois, elle m’a permis d’ordonner mon quotidien d’entrepreneur, d’avoir une vision claire et identifier mes priorités sans me disperser. À l’écoute et volontaire, Yéza perçoit rapidement mes besoins, Je la recommande vivement !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *