Charles Delalande : une escale ecoresponsable avec la Bougeotte !

Charles est un marin-entrepreneur : après 15 années de vie maritime, il décide de monter son projet entrepreneurial : la Bougeotte, péniche écoresponsable naviguant entre Paris et la Bourgogne. Ouverte au public fin 2018 au bassin de la Villette, l’embarquement sur la Bougeotte sensibilisera ses visiteurs aux enjeux environnementaux liés à la navigation fluviale, mais également les bienfaits des circuits courts dans l’alimentation. Retour sur le lancement de cette cave à vin fluviale et durable !

Qui est Charles Delalande ?

Charles Delalande sur son fidèle bateau, Ropati.

Je crois avant tout être une personne curieuse de l’ailleurs et des autres, ce qui m’a poussé à faire des choix de vie assez tranchés. Après le bac j’ai décidé de suivre une formation d’officier de la marine marchande à Marseille. Peu de temps après j’ai commencé à embarquer à bord de navires marchands divers : conteneurs, passagers, câbliers, sismiques… Ce fut le départ d’environ 15 années d’une vie maritime dont 10 ans au long cours. Manifestement pas rassasié par tant de départs et d’eau, j’ai mêlé cette vie de marin de commerce à des voyages à bord de mon voilier et logement, Ropati…

Et puis finalement lassé de trop de départs lointains qui finissent par ressembler à des fuites en avant, j’ai doucement pris la direction d’une vie un peu plus terrestre mais pas trop tout de même ! Le monde fluvial me faisait de l’œil depuis déjà quelques années et m’a semblé être l’alternative parfaite me permettant de garder le plaisir de vivre sur l’eau, une juste touche de nomadisme et la possibilité d’apporter ma contribution pour un monde plus cohérent via le projet de la Bougeotte.

 

Ancien marin tu as fondé la Bougeotte, une cave à vin flottante. C’est quoi le concept ?

La Bougeotte est une péniche qui charge des vins et autres produits de terroirs au plus près des producteurs lorsqu’elle navigue sur les canaux de France et les propose à la dégustation sur place ou à emporter lors de ses escales. Le projet a déjà retenu l’attention à Paris et en Bourgogne, c’est donc sur cette boucle qu’il se construit.

On vient à bord pour boire un verre, manger un morceau, passer un bon moment au bord de l’eau et éventuellement voir un spectacle sur la petite scène à l’intérieur. Sans parler de la qualité des produits proposés, on vient chercher l’histoire d’un producteur, de son vin et du trajet parcouru avant de le servir. 

La Bougeotte est un projet à impact positif pour l’homme et la planète. Pourquoi ?

Au-delà de vouloir créer un commerce plaisant et économiquement viable, trois motivations sont au cœur de ce projet :
Développer un commerce écoresponsable, créant un circuit-court et utilisant un mode de transport propre. Le fluvial est estimé 38 fois moins polluant que le routier.
– Exploiter et redynamiser le potentiel environnemental et commercial des voies navigables et de la logistique urbaine fluviale. La prise de conscience de l’intérêt du fluvial est encore naissante en France et toujours méconnue du grand public.
Créer du lien social et sensibiliser le public à ces enjeux lors d’évènements informatifs, culturels ou festifs. 

Quelles seront les spécificités gustatives et culinaires à bord ?

La Bougeotte proposera en effet une petite restauration basée sur des produits bio et de saisons. Un partenariat est prévu notamment avec l’association « Marché sur l’eau » qui livre des produits franciliens par la voie d’eau à Paris. On trouvera à la carte certains incontournables fromage/charcuterie mais il y a également la volonté de sortir des sentiers battus en proposant des associations mets/vins un peu plus innovantes.

Où peut-on te trouver ?

L’ouverture de la Bougeotte est prévue avant la fin de l’année 2018 à Paris dans le bassin de la Villette, par la suite la période parisienne s’étendra d’octobre à mai. Laissant la place à Paris Plage sur la période estivale, la Bougeotte ira vers de nouveaux produits et de nouvelles rencontres en Bourgogne notamment à Chalon sur Saône.

Mais dès à présent vous pouvez en apprendre un peu plus sur le projet via :

– le site internet

– et suivre les pérégrinations et modifications du bateau sur la page Facebook 

N’hésitez pas à me faire signe pour en savoir plus 🙂

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *