Freelance, il te faudra plus d’un an pour réussir

Hello  !

Je t’écris aujourd’hui depuis Cracovie.

Je suis arrivée hier, après 5 heures de bus depuis Varsovie.

Et tu sais quoi ? La Pologne, ça me plait bien !

Belle architecture, rues piétonnes, villes safes (en tout cas celles que j’ai visitées).

Il manque plus que le sourire des Polonais mais on ne peut pas tout avoir.

Pendant ces longues heures de trajet, j’en ai profité pour me former.

Oui me former. Car en tant que coach et formatrice, je me répète. 

Et pour ne pas m’ennuyer dans mon métier, je dois impérativement changer de disque régulièrement.

Et ce disque, c’est la formation. 

Si toi non plus, tu ne veux pas t’ennuyer, il faut te former.

Si tu ne veux pas stagner, et continuer à monter en compétence, il faut te former.

La formation c’est la clé de l’évolution de ta « carrière », en tant qu’entrepreneur.

Depuis que je me suis lancée dans l’entrepreneuriat, j’ai acheté près de 2300 euros de formation. 

Et sans aucun regret.

Car c’est avec plaisir que je me forme.

C’est avec plaisir que je change de disque et nourris mes clients de nouveaux conseils.

Et c’est avec plaisir que je le répercute sur mes tarifs car la valeur que j’apporte est sans cesse plus élevée.

Pour la petite histoire : j’achète une partie de mes formations avec mon amie entrepreneure avec qui je voyage.

Nous sommes tellement enthousiastes à l’idée d’apprendre qu’il nous arrive de passer des soirées tisanes et formations (notre côté mamie qui ressort sûrement).

Ce soutien mutuel est un moteur pour trouver l’énergie et avancer dans nos projets respectifs.

Par ailleurs, mon temps de travail est limité dans cet Eurotrip.

Et comme j’ai peu de temps, je prends du recul sur ma quantité de travail astronomique et planifie des objectifs réalistes pour le mois d’octobre.

Mais surtout des objectifs atteignables pour la fin de l’année.
D’ici le 31 décembre 2018, voici mes objectifs :
Avoir lu tous les livres de ma to do list

Sortir un ebook gratuit sur les savoirs que j’ai accumulés

Sortir mon livre (quel livre ? mystère ! )

Continuer à me former et mettre en pratique ces formations

Sortir une formation en ligne par mois

Proposer du coaching par objectif et non plus au temps passé

Atteindre mes objectifs financiers et de notoriété

Et oui, comme tu le vois, ces objectifs sont ambitieux.

C’est pourquoi, je dois sans cesse apprendre pour faire décoller mon activité.

Et quand j’ai fini d’apprendre, il me faut apprendre à nouveau.

Car quand on est entrepreneur, on réalise jour après jour qu’on ne sait rien.

Et c’est pour ça qu’en devant coach pour entrepreneurs, j’ai crée mon job idéal :

Un job passionnant (j’aime coacher et former)

Un job stimulant (j’apprends tout le temps)

Un job encourageant (je reçois des retours positifs sur mon travail et mes contenus)

Trois critères qui n’étaient pas remplis par mon ancien emploi salarié, et que peu de salariés connaissent.

A l’heure actuelle, ton activité remplie-t-elle ces trois critères ?

Aujourd’hui, je suis épanouie dans un job que j’ai confectionné sur mesure.

J’ai gravi des montagnes en un an et demi d’entrepreneuriat.

Et pourtant, je n’en suis qu’au début.

J’ai compris qu’une année ne suffit pas pour entreprendre. Et je t’en parle dans mon dernier article publié dans Maddyness.

Bonne lecture,

Yéza

 

PS  :  cet article est extrait de mon mailing privé pour freelances. Pour ne pas rater mes derniers conseils pour passer à l’étape supérieure de ton projet, abonne-toi 🙂

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *