Les 5 clés pour maitriser ton pitch d’entrepreneur

Je parle souvent de storytelling entrepreneurial ou de pitch, pour inscrire son histoire dans les mémoires et laisser une trace écrite sur le web. Ce storytelling est un excellent moyen de devenir mémorable. Mais il existe également une autre manière de devenir mémorable : en travaillant son storytelling à l’oral : c’est l’art du pitch. Cet exercice est intéressant pour les entrepreneurs plus à l’aise à l’oral, qui peuvent rayonner grâce à leur charisme et leur éloquence. Mais il est également très intéressant pour les entrepreneurs plus réservés qui vont alors pouvoir développer leur aisance et faire entendre leur voix. L’enjeu du storytelling parlé, ou pitch est de trouver le bon équilibre entre plusieurs orientations :  synthétiser son pitch tout en faisant rêver son auditoire, romancer sans mentir, humaniser une entreprise tout en restant professionnel. La solution est de maîtriser les 5 clés du storytelling oratoire.

1 – Pour maitriser ton pitch : adopte une présentation claire et adaptable

 

Le storytelling de ton histoire, c’est d’abord une bonne présentation de toi. Un pitch, adaptable en fonction de la situation, de l’audience et du temps auquel on fait face.

✔ Qui est mon interlocuteur ?

✔ Qu’est-ce qu’il a besoin de retenir de mon histoire ?

✔ Quel angle vais-je choisir pour me présenter ?

✔ Comment puis-je captiver son attention ?

Ces questions permettent de vraiment prendre en compte le contexte pour savoir comment présenter ton storytelling.

Tu ne vas pas pitcher ton histoire de la même manière en une minute et en cinq minutes.

Dans la première situation (pitch en une minute), à l’occasion d’un événement de networking, voici ce que tu peux dire :

✔ Ton nom

✔ Ce que tu fais

✔ A qui tu t’adresses

✔ Pourquoi tu le fais

 

Dans la deuxième situation, tu peux entrer plus en détail sur chacun des points vus dans la première situation.

 

Mon conseil : maitrise les deux versions 😉

2 – Un bon pitch est une histoire répétée 

Pour devenir mémorable, c’est la même histoire que tu devras répéter. C’est grâce à cela qu’on associera ton entreprise à un projet humain, avec un storytelling qui marque les esprit.

Lorsque je me fais interviewer, je raconte la même histoire de mon lancement dans l’entrepreneuriat : les mots peuvent changer, mais j’accentue sur les mêmes points déterminants de mon histoire. C’est ce que j’ai fait lorsque j’ai témoigné de ma reconversion à l’occasion de l’apéro de Pose ta Dem’ :

De chargée de communication et événementiel dans une association, je suis devenue coach pour entrepreneurs (spécialisée dans le Personal Branding).

 

Les points clé du pitch :

Un milieu familial pas du tout familier à l’entrepreneuriat

La galère de 9 mois de chômage

La déception d’un bullshit job

Un questionnement de fond sur ce que je veux vraiment

Construire mon projet entrepreneurial en étant salariée

Me lancer et vivre de mon activité en trois mois

Switcher 2 fois de métiers en un an et demi d’entrepreneuriat

Mon conseil pour se lancer

 

Grâce à cette structure, je mémorise facilement mon pitch et interagit avec mon audience (qui ne s’endort pas).

3 – Montre l’humain qui est en toi pour que ton public s’identifie à ton histoire

 

Peu importe ton histoire, qu’elle soit semée d’échecs ou que tu fasses un sans faute, ce qui compte c’est de la rendre captivante. Tu peux raconter des anecdotes, faire rire ton audience, insister sur tes moments de doutes, de peur ou d’excitation.

Le storytelling oratoire passe par une grande part de communication non verbale : pour cela, il est important d’apprendre à poser ta voix, travailler ton intonation en fonction de l’émotion que tu cherches à véhiculer, et parler avec des gestes. Au delà des mots, c’est ta posture et ton attitude qui restera en mémoire.

Pour ma part, j’ai travaillé à supprimer quelques tics de langues, et des “euuuh” à outrance 😁

Lorsque je suis interviewée, je raconte toujours mes échecs, et mes erreurs pour humaniser mon projet :

 

J’humanise mon parcours dans cette interview donnée aux Geeks des Chiffres

Si tu regardes les speakers des TEDx, tu verras que tout leur discours est en fait une présentation théâtrale du sujet sur lequel ils s’expriment. Pourquoi les TEDx sont si faciles à regarder ?

  • Le temps de présentation est limité
  • L’histoire du speakers est à 100% incarnée et humanisée
  • Le public est pris à parti

 

Exemple de TEDx théâtral 

4- Valorise tes réussites pour laisser une trace positive 

 

L’objectif d’un storytelling oratoire est, ne l’oublions pas, de laisser une bonne impression. C’est pourquoi, il est important de valoriser tes réussites, ou le cheminement vers une situation meilleure.

Beaucoup d’entrepreneurs ont tendance à banaliser leurs exploits, et ne voir que leurs échecs. Mais si tu raisonnes comme ça, quelle image vas-tu laisser à ton audience ?

Imagine-toi à un entretien d’embauche, où tu ne racontes que tes échecs et minimise tes exploits : qui voudrait travailler avec toi ?

Pense à ce que tu as accompli jusqu’ici : ton lancement, ton changement d’état d’esprit, tes réussites professionnelles, tes réussites matérielles, ton réseau…je suis sûre que tu te sous-estimes 😉

Dans le podcast L’entrepreneur en vous, je témoigne de mon passage de salariée à freelance

 

Avant de raconter tes réussites, il faut déjà que tu en prennes conscience. Voici donc un petit exercice que je te propose :

  • Repense à la situation dans laquelle tu étais il y a un an
  • Regarde la situation où tu es aujourd’hui
  • Qu’as-tu appris : sur toi ? En terme de compétences ? De rencontres ?

Quand j’ai fait cet exercice pour la première fois, je me suis rendue compte que j’avais énormément avancé depuis un an !

5  – Apporte de la valeur grâce à ta générosité et à ton expertise

 

Lorsque tu t’exprimes, tu racontes une histoire mais tu délivres également de la valeur à ton auditoire ou ton audience. C’est de cette manière qu’on aura envie de travailler avec toi.

Dans chacune des interviews que j’ai données, j’ai offert des conseils sur différents angles de l’entrepreneuriat :

Les Geek des Chiffres : comment apprendre à se connaître pour entreprendre

Tiime : les conseils administratifs pour entreprendre 

Surf en freelance : donner et être généreux dans ses contenus

Les formateurs libres : quels outils pour se lancer dans l’entrepreneuriat en ligne

Going freelance : Mon mode de vie de freelance

Bien dans ta boite : le personal branding

L’entrepreneur en vous : le passage de salarié à freelance

Chill : l’alimentation et l’hygiène de vie des entrepreneurs

Super freelance : créer une communauté

Pose ta dem’ : pitcher en 8 minutes 

 

Je redirige également le public vers mes contenus gratuits pour qu’ils puissent jauger la valeur de mes contenus.

C’est cette générosité et cette accessibilité qui te permettra de devenir un entrepreneur à la fois sympathique et mémorable.

Petit conseil : accepte les interviews, elle vont contribuer à divulguer ton nom ou ta marque 🤠 C’est encore cette stratégie qu’on choisit des entrepreneurs à succès tels que Oussama Ammar, Antoine BM ou Lyvia Cairo !

Conclusion

Le storytelling, ce n’est pas qu’à l’écrit, c’est également une histoire racontée. Elle implique de travailler ton histoire de manière humanisée et positive. Ta communication non verbale va également jouer un rôle essentiel dans l’impression que tu vas laisser. Mais pour rester en mémoire, il faut d’abord te montrer généreux et accessible.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *