La stratégie de contenu : une étape indispensable pour développer son personal branding

 Si tu es freelance et que tu souhaites développer ta visibilité sur le web, tu as sûrement entendu parler de la stratégie de contenu. Si non, ne t’inquiète pas, cet article va t’expliquer en détail pourquoi et comment la mettre en place. La stratégie de contenu, en deux mots, c’est une stratégie qui te permet de produire des contenus (articles, vidéos, audio) en cohérence les uns avec les autres grâce à une ligne éditoriale définie en amont. Une fois cette ligne éditoriale définie et tes contenus planifiés, tu vas pouvoir communiquer sur tes réseaux sociaux. De cette manière, tu vas améliorer ta visibilité, ton expertise et ta notoriété. Sur le papier ça semble simple, mais dans les faits, tu ne te sens pas forcément à l’aise avec la mise en pratique ? Dans cet article, je t’explique comment mettre en place ta stratégie éditoriale, où communiquer et diffuser tes contenus et comment briller et faire la différence avec tes concurrents.

 

1 – Les 3 étapes pour mettre en place une stratégie de contenu 

 

Définis une ligne éditoriale cohérente

 

Une stratégie de contenu commence par le choix d’une ligne éditoriale : ta ligne éditoriale, ce sont les thématiques que tu vas traiter dans tes articles de blog ou tes vidéos. Comment diversifier ses sujets sans perdre sa cohérence ? En partant de l’ADN de ton entreprise:

  • Quels sont les services ou produits que tu proposes ?
  • Quelles sont les valeurs que tu souhaites mettre en avant ?
  • Quels sont tes traits de personnalité que tu souhaites valoriser dans tes contenus (personal branding) ?

 

Si une thématique est en lien avec les trois questions ci-dessus, tu peux l’intégrer dans ta ligne éditoriale. Sinon, tu peux créer un blog à part 😉

 

J’échange avec beaucoup de freelances slasheurs qui ont souvent deux activités : une activité de prestation de service en freelance (rédacteur web, copywriter…) et une passion sur pour autre sujet divers (écologie, alimentation…). Ces freelances ne savent pas comment articuler ces deux activités.

Mon conseil : si les deux activités n’ont rien avoir entre elles, mieux vaut les séparer pour garder un cohérence dans sa ligne éditoriale.

stratégie de contenu

Prenons l’exemple d’Anaelle : Anaelle est consultante en stratégie éditoriale et blogueuse. Sur Le Stylo Vert, son site professionnel, elle tient une partie blog sur des sujets liés à la rédaction web et à l’écriture.

Sur  La Révolution des tortues, son blog personnel, elle se consacre à des sujets liés à l’écologie, au zéro déchet et au développement durable.

Anaelle a fait le choix de deux blogs car elle défini deux lignes éditoriales.

 

Etablis une liste de sujets à traiter dans ta ligne éditoriale

 

Une fois que tu es au clair avec ta ligne éditoriale, il va falloir passer à des choses plus concrètes en établissant la liste des sujets que tu vas pouvoir traiter dans tes contenus.

Je te conseille de tous les lister de manière brute dans un tableau Excel ou une liste sur Trello.

Voilà ce que ça donne pour moi :

 

Ne te mets pas de barrières, liste toutes les idées qui te viennent. Il ne s’agit pas d’écrire les articles tout de suite, mais te prouver que tu peux parler de ces différents sujets.

 

Mon conseil : ne te limite pas à des sujets en lien avec ta thématique. Tu es freelance, tu peux faire des retours sur ton expérience de l’entrepreneuriat, tu peux parler des défis que tu t’es lancé, tu peux parler de tes erreurs, de tes réussites. En tant que freelance, tu peux inclure la thématique « entrepreneuriat » dans ta ligne éditoriale.

 

Une fois que ta liste de sujets est prête, construis ton planning éditorial

 

Ta liste de sujets est prête ? On passe maintenant à la planification !

Quelle fréquence pour publier tes contenus ? Il n’y a pas de règles, mais si tu as du temps, je te conseille une newsletter et un article de blog par semaine.

(Attention, la newsletter ne doit pas être un résumé de ton article de blog ! Mais je t’en reparlerai un peu plus bas 🤓 )

Tu peux te dire que tous les lundis sortira un article de blog, et tous les mardis une newsletter.

Mon conseil : rassure-toi en te prouvant que tu peux programmer des contenus pour les six prochains mois. Si tu te lances, c’est rassurant de savoir que tu auras l’esprit tranquille pour quelques mois.

Il faut également prendre en compte la communication de tes contenus sur les réseaux sociaux. Un article de blog c’est 30% de rédaction et 70% de communication. Et on en parle tout de suite.

 

2 – Où communiquer et diffuser ses contenus ?

Tes articles de blog sont prêts et publiés sur ton blog ? Super ! Mais le problème, c’est que tu n’as pas de trafic organique. Résultat : personne ne voit tes contenus. Mais heureusement, les réseaux sociaux peuvent t’aider à résoudre ce problème.

 

Quels canaux de communication choisir ?

Tout dépend de ton activité et de ta cible 🤓 (réponse de normand, je sais).

 

Tu es freelance copywriter et tu travailles avec des startups ?

  • Linkedin peut-être un bon canal de communication avec ta cible
  • Twitter aussi, si tu es déjà actif sur ce réseau (sinon oublie-le, car se développer sur Twitter prend trop de temps aujourd’hui).

 

Tu es coach pour entrepreneur ?

  • LinkedIn est un bon moyen de faire connaître ton expertise grâce à tes articles de blog
  • Pinterest est un bon moyen de communiquer sur tes articles de blog en travaillant ton SEO

Globalement, je recommande de développer LinkedIn dans la plupart des activités de freelancing pour ta stratégie de contenu.

Facebook ? Facebook peut-être utile si tu fais de la publicité (avec un objectif de trafic) pour tes articles de blog. Pourquoi de la pub ? Parce qu’avec l’algorithme actuel de Facebook qui mine la visibilité des pages entreprise, il est quasiment impossible de développer la portée organique de tes publications (et articles).

 

Comment adapter ton message aux différents réseaux sociaux ?

 

En tenant compte des spécificités des différents réseaux sociaux et de tes abonnés sur ces différentes plateformes :

  • Un article de blog sur Instagram est un flop
  • Une photo de ton chai latte prise dans ton coworking sur Twitter est un bide

 

Voici comment j’utilise mes différents réseaux sociaux :

Mon blog est l’endroit d’où partent mes contenus

Instagram : mon espace de créativité.

Le mailing : le lieu qui rassemble les intimes qui veulent du contenu à forte valeur ajoutée. .

Les Mémorables Storypreneurs : mon groupe privé pour les intimes qui veulent interagir avec moi au quotidien. .

Ma page Facebook : le support de pub’ et de com’ pour mes formations et contenus. .

– Mon profil Linkedin : des contenus plus “coup de gueule” et “experts”

 

Petite aparté concernant la newsletter

Ta newsletter ne doit pas être une copie de ton article de blog. Tu peux avoir un article de blog sur un sujet précis, et traiter d’une autre thématique dans ta newsletter. Pourquoi est-ce mieux de ne pas faire un copier coller ? Tout simplement pour que ton audience garde un intérêt à te lire et remarque une plus-value dans la lecture de ta newsletter.

 

Et maintenant, comment devenir visible ?

En développant ta communauté sur les réseaux sociaux ET ta newsletter. Il te faut des abonnés qualifiés pour que tes contenus soient reçus avec intérêt puis repartagés. Une communauté fidèle génère de l’engagement autour de tes contenus et contribue à développer ta notoriété.

Pour développer une communauté forte, il faut choisir un ou deux canaux de communication pertinents pour ton activité et les développer à fond.

Je te conseille de commencer à les développer de manière organique puis à partir de 500 abonnés, envisager des actions de growth hacking : robots sur LinkedIn et Instagram par exemple.

Pour ta newsletter, tu peux dès à présent proposer un leadmagnet (cours par mail, E-book) en échange d’un mail.

 

3 – Comment rendre ta stratégie de contenu unique et efficace

Une bonne stratégie de contenu est basée sur un bon copywriting.

 

Un bon copywriting c’est une écriture fluide, personnelle et empathique. Pour ça, parle de toi à la première personne, accouche tes émotions et livre-toi sur ton papier.

Ce qui touche ton audience ce n’est pas la véracité scientifique de tes propos, ce n’est ni le sujet en lui même mais ton regard sur un sujet en particulier.

N’ai pas peur d’aborder un sujet qui a déjà été traité 1000 fois. Si tes lecteurs te lisent c’est parce qu’ils veulent ton point de vue personnel. C’est pour ça qu’ils te suivent et te lisent.

Tes vrais fans, ce sont ceux qui te suivent depuis ton lancement, ceux qui ouvrent tous tes mails et les lisent avec attention, ceux qui ont choisi de faire de toi leur référence dans la thématique que vous avez en commun. 

Et pour devenir cette référence, tu dois leur apporter de la valeur ajoutée.

La valeur ajoutée ce n’est pas le savoir que l’on peut trouver partout sur internet en libre accès.

La valeur ajoutée c’est ceci : ton expertise + ton expérience + ton point de vue. 

Et sur cela, personne ne peut rivaliser avec toi car tes concurrents auront beau avoir autant d’expertise que toi ou plus d’expérience, ils n’auront pas vécu ta propre expérience personnelle et ne porteront pas le même regard que toi sur un sujet donné.

C’est pourquoi, tu dois te servir de tes propres ressources personnelles pour te démarquer et sortir du lot

Tous les sujets ont déjà été traité de toute façon 😉

Mon conseil pour ne pas t’autocensurer : arrête de regarder les sujets que traitent tes concurrents. Tu vas te mettre trop de pression à vouloir les copier pour obtenir un résultat médiocre.

Développe ta visibilité grâce à ton SEO

Pendant longtemps, j’ai négligé cette étape, et je me suis rendue compte que pour toucher plus de monde, il fallait que j’optimise mon référencement naturel. Et ça passait par revoir le SEO de mes articles :

  • J’ai donc commencé par Installer Yoast (sur WordPress)
  • J’ai défini les bons mots clefs sur lesquels je voulais être positionnée avec une étude sur Yooda Insight (gratuit)
  • J’ai revu mes balises titres et métadescriptions
  • J’ai revu mes liens internes et externes
  • J’ai revu la nomination de mes images

L’objectif du référencement naturel c’est de pouvoir être trouvé facilement en première page Google en tapant un mot clé.

Si on tape freelance « personal branding » je sais qu’on tombe sur un de mes articles.

Mon conseil : si tu décides de faire des articles invités auprès de médias dont le trafic et l’optimisation SEO est bonne(Maddyness, Le journal du CM), tu vas pouvoir développer à la fois ta visibilité et ta notoriété.

Dans ce cadre je me suis fixée comme objectif de proposer un article invité par mois à un média à grosse audience. Je te conseille d’en faire autant 🤠

 

Sois rigoureux et patient dans ta stratégie de contenu

Une stratégie de contenu est une stratégie long terme : tu ne verras les résultats qu’en quelques mois. Pourquoi ? Parce qu’il faut que ta communauté se construise, que ton nom se fasse entendre et que ton référencement naturel fasse effet.

Mais c’est ta régularité qui te permettra de te démarquer du lot. .

 

  • Ritualise la production de tes contenus : tous les lundis, j’écris un article de blog et une newsletter
  • Programme la publication de tes articles ET leur communication sur les réseaux sociaux
  • Programme des articles invités dans des médias plus influents que toi
  • Interview des personnes influentes dans ta thématique en leur demandant de repartager le contenu en question
  • Réalise des cas pratiques de clients pour montrer ton expertise
  • Autorise-toi une dose de spontanéité de temps à autre pour tester la température avec ton audience
  • Analyse les contenus qui t’amènent le plus de trafic et d’engagement
  • Rectifie le tire en fonction 🤓

 

Conclusion

 

Tu as maintenant la recette pour mettre en place une stratégie de contenu efficace en prenant en compte tous les éléments dont tu as besoin : les idées de contenu, la stratégie, la planification, la diffusion et la différentiation. Pour aller plus loin avec plus d’exemples et de détails, je te propose de visionner mes 4 mini-cours vidéos gratuits pour maitriser les quatre clés fondamentales du copywriting.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *