Justine Arma : l’authenticité au coeur d’une stratégie de contenus à succès !

Social Media Manager, Justine est spécialisée dans le secteur musical. Elle travaille avec des artistes et labels et fait de la créativité artistique sa leitmotiv : toujours inspirée, elle sait mettre en scène sa vie quotidienne ainsi que celle de ses clients ! Rencontre avec cette communicante autodidacte lyonnaise.

1- Qui est Justine Arma ?

Crédit photo : Berenice A

Native de Lyon, je suis passionnée de musique, de danse et de chant depuis mon enfance. D’origine italienne, j’aime parler et pas seulement qu’avec mes mains. Je chantais avant de savoir parler, je dansais en parlant et j’écoutais de la musique à plein temps.

J’ai toujours eu besoin de créer et de m’exprimer par d’autres biais que par la parole. Je vois le monde comme une immense toile de communication, ou la langue universelle est pour moi l’art. Je suis fascinée par le pouvoir de ces moyens d’expression et par l’impact que cela procure dans une société.

Si je suis plus facilement touchée par la danse, le chant ou la musique, je le suis tout autant par les arts plastiques, le théâtre, le cinéma, la littérature, etc. Tout est lié.

De tout cela, en résulte ma passion pour la communication de façon globale. Puisque je suis une addict du digital, c’est tout naturellement que j’ai choisi d’associer ma passion pour la musique et pour la communication digitale. Je suis Community & Social Media Manager pour les artistes et les professionnels de la musique.

 

2 – C’est quoi un Community Manager (CM) autodidacte ?

Justine et son artiste, Tom Ace / Crédit photo : Justine Arma

C’est un community manager qui n’a pas entamé de cursus professionnels délivrant un diplôme ou un certificat. C’est une personne qui a la soif et le désir d’apprendre par elle-même.

Un CM autodidacte est un professionnel passionné par internet et les réseaux sociaux. Mais soyons clairs : la passion ne fait pas le métier. Il s’agit de savoir comment utiliser les outils social media et de savoir exploiter les codes de communication d’un réseau social à un autre. Il est primordial d’être constamment à jour sur les outils et leur utilisation ainsi que sur les nouvelles tendances.

Je suis une CM autodidacte, et ce qui m’a porté jusque-là et qui le fait encore aujourd’hui c’est ma curiosité insatiable et le plaisir d’acquérir des compétences supplémentaires.

Mon meilleur ami sur le terrain c’est Google, suivi de très près par mon réseau de contacts.

La curiosité, le plaisir d’apprendre, la volonté de me dépasser et d’être une excellente communicante sont la recette de mon métier.

 

3 – Tu as choisi de te spécialiser dans le secteur musical : comment produit-on des contenus à forte valeur ajoutée dans ce domaine ?

Justine et son artiste, Tom Ace / Crédit photo : Justine Arma

Avant toute chose, il faut parler musique. La base d’un contenu à forte valeur ajoutée part du principe qu’il faut que la musique soit bonne. Jean-Jacques Goldman résume à merveille la formule magique : quand la musique est bonne, qu’elle donne, qu’elle sonne et qu’elle ne triche pas, elle guide nos pas. (cf. :« Quand la musique est bonne ».) Les process de marketing et de communication sont indissociables au projet artistique qui doit être lui-même à forte valeur ajoutée. La qualité du « produit » est donc élémentaire et primordiale.

Pour la suite, la création de contenus découle naturellement de l’univers de l’artiste. Il s’agit de s’appuyer sur le projet artistique et d’être le plus sincère possible. Le but est de transmettre la passion, l’âme de l’artiste et l’univers du projet en étant captivant pour le public.

4- Tu as récemment assuré la promotion d’une vidéo d’un artiste qui a fait plus de 35 000 vues en 48h sans l’avoir mise sur YT. L’authenticité c’est la recette du succès ?

https://www.facebook.com/tomacemusic/videos/1531733840250253/

 

Il faut savoir que nous avons eu l’idée de cette chanson et de cette vidéo quatre jours avant le Nouvel An. Dans le circuit de la musique, les radios sont bouclées des mois à l’avance. Nous ne pouvions donc pas passer par ce média de masse. Nous ne pouvions pas non plus demander un budget pour la réalisation d’un clip, le timing était trop serré.

Il a donc fallu jouer avec l’histoire du morceau. Tom Ace raconte comment se déroule les soirées du Nouvel An. Il énonce une à une la réalité de chacun. Quoi de plus sincère que de se souhaiter bonne année et meilleurs vœux ?

Sans plus attendre, nous avons tourné la vidéo avec mon iPhone 7+ à l’aide d’une perche à selfies. Sans scénario ni mise en scène particulière, nous avons fait et filmé notre soirée du Nouvel An (en avance pour le coup.) En 24h, la musique était enregistrée et mixée. La vidéo était montée et étalonnée. Nous étions prêts et nous attendions le public !

Nous avons fait le choix de poster cette vidéo uniquement sur la page Facebook de Tom Ace. C’était hallucinant! Nous gagnions plus de 1000 vues toutes les heures sur une vidéo surprise et faite maison de surcroît ! Le public était au rendez-vous, nous avons même reçu des vidéos de leur propre soirée du Nouvel An !

En dehors du fait que c’était un bon produit, possédant un thème en adéquation avec la période de l’année, le succès vient, je pense, effectivement de son authenticité.

En matière de chiffre, nous avons atteint plus de 35 000 vues en 48h, il y a eu 2 248 réactions, commentaires et partages ainsi que 287 nouveaux fans sur la page. Tous les résultats sont hyper positifs et extrêmement encourageants pour la suite des évènements.

Dans la musique, nous pouvons faire et défaire des personnages à l’infini comme David Bowie, Mickael Jackson, Madonna, Lady Gaga et bien d’autres. Le discours est toujours sincère. En tout cas, il est diffusé comme cela. L’émotion que renvoie la musique en général ne ment pas. La recette est bien d’être honnête et authentique avec ce message. Le succès suivra.

 

5- Où peut-on te trouver ?

Crédit photo : Berenice A

On peut me trouver sur internet en consultant mon site, ma page Facebook et mon compte Instagram. Sinon, on peut me croiser au hasard d’une rencontre sur le plateau de la Croix-Rousse !