Yéza Lucas – Consultante en Communication Digitale et Coach en Personal Branding

Votre Consultante en Communication Digitale et Coach en Personal Branding  !

Qui est Yéza Lucas ?

Si tu as la curiosité de t’aventurer dans cette rubrique, voilà ce que tu vas apprendre :
Je m’appelle Yéza (je suis sûre que c’est la première fois que tu entends ce prénom), j’ai 28 ans et je suis entrepreneure. Oui, car les freelances sont des entrepreneurs.
Ce que je fais ? Du coaching (pour les entrepreneurs), de la formation (en ligne), et de la communication (digitale).

Je n’étais pas du tout presdestinée à devenir entrepreneure (sur le papier)

Issue d’un parcours scolaire sans embuches oscillant entre prépa littéraire et études en science politique, j’ai longtemps été guidée par mon environnement familial et social : des fonctionnaires, qui se souciaient de ma sécurité financière avant tout.
Alors j’ai passé des concours de la fonction publique…en vain et sans envie.
Alors j’ai testé le salariat…pour rentrer dans des cases et dégager un revenu fixe.
Mais j’étais mal payée, et je n’économisais pas. Ma vie était semblable à celle de tous ces jeunes milenials, subissant leurs bullshit jobs, après 5 ou 6 ans d’études. La tristesse.
Et un beau jour, j’ai été frappée par un éclair de lucidité (et des rencontres). Je décide de prendre mon courage à deux mains et quitter ce job qui ne m’offrirait rien de plus qu’un petit revenu fixe par mois.

Mais dans ma tête, j’étais déjà une entrepreneure (refoulée)

J’ai quitté mon job, en préparant mon départ en amont : grâce à la tenue d’un blog, d’une newsletter et une bonne dose de réseautage, j’ai pu franchir le pas plus facilement…ce qui m’a permis de vivre de mon activité au bout de 3 mois.
Pourquoi j’étais une entrepreneure refoulée ? Parce que j’avais toutes les qualités nécessaires pour entreprendre :
  • L’autodiscipline et la rigueur
  • L’envie de me former et apprendre
  • L’ambition financière pour me développer davantage
  • L’impossibilité d’accepter un lien de subordination
  • L’impossibilité de travailler avec des horaires fixes ne tenant pas compte de mon rythme
  • Le réseau et le bon relationnel pour développer une communauté autour de mon projet
Il me manquait la fermeté et l’aisance pour parler d’argent. Mais je l’ai vite appris sur le tas.

Et je sais que je m’en sortirai toujours

Etre entrepreneur, c’est goûter à la liberté. C’est phrase est d’une affligeante banalité mais elle est sincère : je suis responsable de moi pour le meilleur et pour le pire.
Je suis responsable de ma propre réussite et pour cela, je dois mobiliser mes meilleures ressources :
  • La production de contenu régulière
  • Le besoin d’expérimenter pour avancer
  • Le besoin d’apprendre parce que je ne saurai jamais assez
  • L’instauration d’habitudes et de rituels pour tester ma rigueur sur le long terme
  • La force mentale pour réaliser les objectifs que je me suis fixée
C’est avec ce mindset que j’avance. Et même lors de périodes de doutes, je sais que je m’en sortirai parce que j’ai enfin compris que je devais croire en moi.
Et c’est ça que je peux t’apprendre  🙂
Pour vivre de ton contenu sans hack et sans pub, tu es au bon endroit =-)

On parle de moi