Comment changer mon état d’esprit m’a permis 20 succès dans ma vie personnelle et professionnelle

En septembre 2018, je me suis posée pour prendre du recul sur mon activité. Mon constat était le suivant : je devais passer à la vitesse supérieure pour aller plus loin. Et pour passer à la vitesse supérieure, je devais analyser mes succès et échecs, mais surtout changer un certain nombre d’actions et d’habitudes sur le plan professionnel et personnel.

Résultat : après quelques mois, j’ai numéroté mes succès liés à ce changement d’état d’esprit, et j’en ai noté 20. Dans cet article, je reviens sur ces vingts succès de fin d’année mais surtout t’expliquer comment j’ai opéré le changement.

BUSINESS

1 — Me sentir légitime comme experte dans ma thématique (le Personal Branding)

Se débarrasser du syndrome de l’imposteur n’est pas chose facile. Mais c’est possible ! Et pour ça, il faut devenir la référence de sa thématique.

Comment ?

  • En lisant : j’ai lu, visionné et écouté un grand nombre de contenus liés à ma thématique, le Personal Branding pour m’inspirer d’experts du sujets.
  • En définissant mon approche : j’ai ensuite développé ma vision et mon approche en partant de mon expérience, et en l’introduisant à ma communauté grâce à mon style personnel.

Résultats :

  • Je suis intervenue à trois événements sur le sujet depuis septembre
  • J’ai produit beaucoup de contenus écrits sur le Personal Branding
  • J’ai lancé mon programme de coaching et ma formation sur le sujet

2 — Avoir été capable d’analyser les blocages et les points d’amélioration de mon activité

Lorsque j’ai posé un regard objectif sur mon activité en septembre, j’ai analysé l’ensemble de mes actions en cours pour appliquer la loi de Paréto :

  • J’ai supprimé les actions qui ne marchaient pas : un certain type d’interview par exemple.
  • J’ai identifié les actions qui marchent pour moi : les articles invités

J’ai ensuite décidé de garder les actions qui marchent, supprimé celles qui ne marchaient pas et lancé de nouvelles actions en mode “test”.

3 — Être prête à investir davantage

Depuis septembre, j’ai senti que pour passer à la vitesse supérieure de mon activité, j’avais besoin d’être bien entourée. Et j’ai décidé de m’entourer des meilleurs.

C’est pourquoi, je suis maintenant prête à investir dans les compétences d’experts dans des domaines du marketing que je maîtrise moins.

J’ai compris que j’avais besoin d’accompagnement pour aller plus loin, j’ai donc identifié des personnes expertes et dignes de confiance pour avancer sur des points précis de mon activité.

4 — Avoir bien identifié mon Persona

J’ai constaté un décalage entre la cible à laquelle je m’adressais et ma cible réelle. C’est pourquoi, j’ai pris le temps de me poser et d’analyser qui étaient mes clients actuels, leur budget, et les mots qui leur parlaient.

Cette analyse m’a permis de comprendre qui était ma vraie cible, et surtout faire la distinction entre ceux qui me suivent, et ceux qui me suivent et passent à l’action ! 😉

5 — Avoir compris mes erreurs

En tant qu’entrepreneure, j’ai lancé plusieurs projets pour les tester : parmi eux, le podcast.

L’idée me semblait bonne mais je n’avais pas pris conscience de plusieurs éléments :

  • Être multicanal me dispersait et m’épuisait
  • Ma force n’est pas l’audio mais l’écrit
  • Je n’avais pas de plus-value dans le traitement de mon sujet en audio
  • Développer une audience avec un podcast est long

Ce que je retire de cette expérience : j’ai eu raison de tester pour comprendre que ce format ne me correspondait pas. Mais surtout, j’ai appris à mieux connaître ma force de communication, qui est l’écrit 🙂

6 — Avoir développé de nouveaux partenariats

J’ai pu développer de nouveaux partenariats qui m’ont permis de développer mon activité sur deux points :

  • Trouver des clients en devenant une experte partenaire d’un programme de coaching d’un autre entrepreneur
  • Construire mon propre programme de coaching en m’entourant de partenaires expert et offrant une prestation complète de Personal Branding

7 — Développer ma visibilité grâce à un nouveau type d’interview

Réaliser des interviews régulières permet de développer sa visibilité grâce au partage du contenu en question par l’interviewé, mais également grâce au référencement naturel. C’est une stratégie que j’avais mis en place lorsque j’ai lancé mon activité.

Aujourd’hui, pour passer à la vitesse supérieure dans ma thématique, j’ai compris que je devais uniquement réaliser un type d’interview : celle d’experts plus ou moins médiatisés, dans ma thématique.

J’envisage donc une fréquence d’interview moindre mais pour des interviews plus ciblées.

8 — Avoir créé une nouvelle communauté

Depuis plus d’un an, j’anime une communauté de freelances dans un domaine spécifique : l’économie sociale et solidaire.

Aujourd’hui, suite au changement de ma ligne éditoriale, j’ai décidé de mettre en avant ma nouvelle communauté : les Mémorables Storypreneurs, une communauté d’entrepreneurs souhaitant développer leur activité grâce au Personal Branding, à la communication digitale, à l’organisation et au copywriting. Je prends un réel plaisir à animer cette communauté dont l’engagement des membres est fort et les retours bienveillants 🙂

9 — Avoir une stratégie pour pivoter

La rentrée 2019 sera renouvelée par une stratégie de développement différente où j’ai choisi de porter l’accent sur :

  • Ma visibilité
  • Ma cible
  • De nouvelles offres

Tu le découvriras par toi même 😉

10 — Avoir relancé le networking

Et oui, je pensais en avoir fini avec le networking (réseautage), mais j’ai compris que pour aller plus loin dans mon activité, je ne devais pas négliger ce point :

  • Grâce à des appels dont l’objectif est clair et le temps est cadré (via Shapr par exemple)
  • Grâce à des événements bien identifiés au préalable et dont l’objectif est également clair pour moi

Le networking, ça marche ! C’est le moyen de te faire identifier auprès de ta cible : soit en tant que participant à un événement, soit en devenant l’intervenant d’un événement en tant qu’expert de ta thématique.

ORGANISATION

11 — M’organiser en prévoyant des pauses

Quand on apprend à se connaître, on connaît ses forces et ses faiblesses. Et moi, je sais quel est mon point faible : ne pas faire de pauses et travailler de manière acharnée.

J’ai compris que pour aller plus loin dans mon activité, il fallait que je me ménage. Je prévois donc à l’avance mes pauses pour organiser mon travail autour de ces pauses.

12 — Avoir appris à me connaître et m’écouter

Dans une même logique, j’ai compris que je devais écouter mon corps et mes envies pour organiser ma vie.

J’ai récemment été malade à force de travailler en négligeant ma santé. Maintenant, je sais qu’il faut que je m’écoute pour savoir quand je peux forcer et quand je dois ralentir la cadence.

De même, j’ai appris à me connaître, sur le plan personnel : je sais quelles lectures sont faites pour moi, quelles sorties j’apprécie (et n’apprécie pas) , et n’hésite plus à refuser des proposition de sorties et suggestion de lectures pour économiser mon temps.

13 — Avoir une routine matinale et du soir

Pour m’organiser au mieux (et après la lecture de livres de développement personnel), j’ai compris que cadrer mes journées à l’aide de routine pourrait m’aider à vivre une journée plus apaisée :

J’ai donc instauré une routine du matin : exercice, lecture, écriture, méditation.

Et une routine du soir : plus d’écran après 22h30, lecture et méditation.

Et tu sais quoi ? Je pense qu’instaurer des moments de spiritualité dans mes journées me fait prendre du recul sur mes succès et échecs, mais me donne également l’inspiration.

C’est d’ailleurs après un moment d’écriture sur mon petit carnet cette semaine que j’ai eu l’idée de cet article 😉

14 — Etablir les priorité du moment : fomo

Le web est un puit sans fond d’information et de distraction. J’ai été victime du syndrome du FOMO (fear of missing out ou la peur de passer à côté de l’information).

J’ai alors compris que je devais rester focus sur mes objectifs, et je me pose désormais cette question avant toute consommation de contenu :

  • Cette vidéo/article/podcast va-t-il m’aider à atteindre mon objectif : si oui, comment ?
  • Si le contenu n’est pas prioritaire, je ne le consomme pas, et y reviendrai quand le moment sera voulu

15 — Supprimer les sources de stress (notifications)

J’ai pris conscience que les notifications étaient une réelle source de stress pour moi. Après une discussion avec un certain Onur Karapinar, j’ai pris la décision de supprimer les notifications de mon téléphone ! Et je dois te dire que la disparition des pastilles rouges sur mon IPhone me fait un bien fou !

Je n’ai pas encore pris la décision de supprimer les applications mobiles des réseaux sociaux que j’utilise, mais chaque chose en son temps 😉

16 — Avoir pu voyager en travaillant

Si tu me suis dans mon mailing privé et dans mes contenus, tu as pu voir que je suis partie avec une amie faire un tour d’Europe en mode Digital Nomad. C’est une vraie réussite pour moi d’avoir pu travailler en voyageant. Et c’est dans ces moments que je donne un véritable sens à mon travail 🙂

DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

17 — Avoir retrouvé le goût de la lecture

J’ai toujours pensé que je n’aimais pas lire, jusqu’à ce que je comprenne que je n’aimais pas lire des romans ! J’aime les lectures qui me sont utiles (développement personnel, entrepreneuriat) et je consomme énormément d’ouvrages qui m’ont permis d’avancer dans mon activité. J’écrirais prochainement un article sur le sujet 🙂

18 — Lire vite et mieux

Tu n’es pas obligé de lire un livre en entier pour le comprendre et intégrer les leçons qu’il renferme. Cette prise de conscience m’a libérée d’un grand poids, moi qui me forçait parfois à lire des pages et des pages sans y trouver le moindre intérêt :

  • Va au sommaire du livre
  • Lis les chapitres/passages qui te sont utiles
  • Prends des notes
  • Passe en revue l’introduction et la conclusion

En fin de compte, ce qui compte est ce que tu retiens, et non le nombre de pages que tu as tournées !

J’ai donc compris comment lire un livre de développement personnel : en allant à l’essentiel.

19 — Avoir une démarche proactive pour ma recherche d’appartement

J’étais tellement bloquée à l’idée de chercher un appartement en tant qu’indépendant que je ne m’étais même pas lancée dans des démarches de recherche d’appartement. J’étais bloquée par les idées reçues qu’on m’avançait : “tu vas galérer, tu ne trouveras jamais un appartement sur Paris”, ou “tu es trop ambitieuse, un T2 sur Paris c’est de la folie !”

Le meilleur moyen de savoir étant encore d’essayer, j’ai constitué un dossier, et tu sais quoi ? Lorsque j’ai déposé mon premier dossier, j’ai fait partie des trois dossiers sélectionnés pour ce premier appartement. Je ne l’ai pas obtenu car ce n’était pas le propriétaire qui donnait son dernier mot mais l’assurance, mais j’ai été rassurée du fait que j’étais sur la bonne voie.

Je suis encore en recherche active, si tu as des plans appartement sur Paris 😉

20 — Laisser mon ego de côté pour avancer

Dernier succès mais pas le moindre : j’ai appris à laisser mon égo de côté pour avancer.

J’ai pris conscience de ma capacité à me remettre en question et rebondir pour aller de l’avant, et pour ça, j’ai dû faire preuve d’humilité envers moi-même.

Et c’est avec l’état d’esprit suivant que je raisonne : j’ai fait des erreurs, certes, et j’en ferai d’autres, mais pour atteindre mon objectif, je dois accepter de changer, d’apprendre et de tester de nouvelles stratégies et actions. Si ça marche, tant mieux. Si ça ne marche pas, je me pose, trouve un nouveau chemin, accepte de me faire aider, et recommence. Ca finira par marcher de toute façon.

Conclusion

Voilà comment avec une flexibilité mentale, et une capacité de résilience, j’ai obtenu 20 réussites sur le plan professionnel et personnel. Certes, je n’ai pas encore réussi tout ce que j’entreprends, mais c’est cette prise de conscience et ma remise en question régulière qui me fait aller vers le succès que j’attends. Cet article est donc mon bilan de fin d’année 2018 : concluant mais encore perfectible 🙂

Je suis une entrepreneure active, toujours en train de tester de nouvelles stratégies et j’aime les partager avec toi. Si tu veux recevoir mes conseils pour entreprendre et mieux me connaître, tu peux t’abonner à mon mail privé hebdomadaire où tu recevras des conseils, des réflexions et des offres d’accompagnement. A très vite j’espère !

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *