Entrepreneuriat : Pourquoi se faire coacher (même quand on est coach)

Depuis que je me suis lancée dans l’entrepreneuriat, j’ai été coaché plusieurs fois. D’abord à mon lancement, pour travailler sur mon projet entrepreneurial, mais surtout pour dépasser la peur de me lancer. Ensuite, il y a quelques mois, pour approfondir mes compétences techniques en marketing digital. Et enfin, très récemment, pour repartir sur de bons rails après une période de doutes.

Dans les trois cas, ces séances de coaching m’ont vraiment aidée à avancer grâce à l’énergie et à la confiance que j’ai pu gagner de ces mentors. Alors, as-tu besoin d’un coach pour ton activité ? Pourquoi se faire coacher ? Je réponds à cette question dans cet article !

Pourquoi se faire coacher ?

Et d’abord, à quoi sert vraiment un coach professionnel ?

Un coach (ou un mentor) va te donner un point de vue extérieur sur ton projet que ce soit au moment de ton pré-lancement, de ton lancement ou en cours d’activité. Ton coach est la personne qui va t’apporter un soutien moral professionnel. J’insiste sur ce dernier point. Ton coach n’est pas là pour te dire que ce que tu fais est extraordinaire mais pour souligner les réussites que tu sous-estimes et prendre du recul sur les impasses que tu traverses.

En tant que coach et mentor, je demande régulièrement aux entrepreneurs que je suis, ce qui a marché ou non dans les actions qu’ils ont mises en place pour faire un bilan objectif sur leurs avancées.

Peu d’entrepreneurs prennent le temps de regarder tout ce qu’ils ont accompli. Or, ce regard en arrière est extrêmement important pour avoir confiance en ton propre potentiel et au potentiel de développement de ton entreprise. Certes, il faut regarder devant toi pour avancer mais ne jamais oublier qu’il y a quelques mois ou années, tu n’étais pas du tout près à franchir le pas de l’entrepreneuriat !

Un coach va te questionner sur tes objectifs et ta vision entrepreneuriale à court, moyen et long terme mais surtout décliner ces objectifs en plan d’action. De plus, il t’aidera à construire ce plan d’action pour ton projet et te suivras semaines après semaines pour s’assurer que tu t’en sortes bien.

Un bon coach :

  • Te demandera ce que tu as retenu de chaque séance
  • Reformulera ce que vous avez vu ensemble pendant la séance
  • Te donnera du travail à faire pour la prochaine séance

A quel moment de ton projet dois-tu te faire coacher ?

On peut se faire coacher à tout moment de son activité !

A ton lancement, pour partir sur de bonnes bases : tu n’es pas encore lancé et ton idée de projet professionnelle est vague ? Un coach va t’aider à définir et affiner ton projet professionnel en fonction de tes centres d’intérêt, de ta personnalité, de tes valeurs, de ton rythme naturel, de la qualité de vie que tu souhaites pour ton avenir, mais également en fonction de la réalité du marché, en t’aidant à définir ta cible, tes concurrents et ton positionnement.

Il existe un problème récurrent chez les entrepreneurs : la peur de mal faire. 

De fait, beaucoup de questions reviennent régulièrement : 

– Mon projet est-il une bonne idée ?
– Ai-je choisi le bon ton dans ma ligne éditoriale ?
– Dois-je créer un blog ou un Médium ?
– Mon site internet est-il bien ?
– Dois-je faire de la vidéo ?
– Quel réseau social dois-je choisir pour commencer ?

C’est à ce moment là que le coach peut intervenir, pour aider les freelances et entrepreneurs à oser se lancer et partir sur de bonnes baes.

En cours d’activité, pour monter en compétence sur un point précis : tu sens que tu as des lacunes dans un domaine qui bloque ton évolution professionnelle ? La technique, le marketing, l’écriture ?

Deux solutions s’offrent à toi : tu peux voir un coach spécialisé dans l’un de ces domaines et travailler avec lui sur ta montée en compétences. Tu peux également garder un coach ou mentor pour entrepreneurs non spécialisé sur les compétences que tu souhaites développer: ce coach t’aidera, avec plus de recul à te dire comment te former sur une thématique et devenir un incollable !

Et pour l’avoir expérimenté, ton coach n’a pas forcément besoin d’être un incollable de ta thématique pour t’enseigner comment le devenir 🙂

Lorsque tu doutes, et que tu te demandes si tu es sur la bonne voie : tu stagnes dans ton activité et tu te demandes si tu fais les choses bien comme il faut. Un coach va travailler avec toi sur les potentiels blocages psychologiques qui t’empêchent d’avancer, t’interroger sur le sens que tu donnes à ton projet, identifier tes besoins cachés (non formulés par toi) mais également questionner ta cible, ta proposition de valeur et ta communication. De cette manière, tu pourras repartir avec un plan d’action, clé en main, et une vision plus clair pour ton projet.

Quel type d’accompagnement dois-tu choisir ?

se faire coacher

Le problème, c’est quand on doit choisir un type d’accompagnement

▪ Vais-je me faire coacher ou suivre une formation en ligne ?
▪ Ai-je besoin d’investir ou puis-je me former seul ? 
▪ Comment être sûr que cet accompagnement est fait pour moi ? 

Cette dernière question est sûrement la plus importante

On se retrouve aujourd’hui noyé dans le flux de l’information et des formations et il devient très difficile de savoir ce qui nous correspond le mieux.

Et le plus facile pour choisir, c’est d’abord de te fixer des objectifs  : annuels, puis les décliner en objectifs trimestriels puis mensuels. (je parle d’objectifs mesurables).

A partir de là, tu vas filtrer les informations : cet accompagnement va-t-il me permettre d’atteindre mon objectif ou n’est-il qu’une tentation pour assouvir mon syndrome du FOMO (peur de manquer une information) ?

Ensuite, une fois que tu as déterminé quels étaient tes vrais besoins en matière d’accompagnement, tu vas t’écouter et te demander : suis-je capable d’apprendre seul ou me sentirais-je plus rassuré d’être accompagné par un professionnel ?

Il n’y a pas de dichotomie entre le coaching et la formation : on peut avoir besoin des deux solutions à un moment X et Y de sa vie professionnelle. 

Choisis un accompagnement à l’aune de tes objectifs et de ta personnalité !

se faire coacher

Mais une chose est sûre, c’est qu’il faut dans tous les cas avoir un atome crochu avec ton coach ou formateur ! 

Regarde ses contenus, écoute-le s’exprimer, observe ses valeurs et principes : le courant passe-t-il ?

Si tu n’accroches pas avec son style et sa méthode, l’accompagnement ne sera pas efficace. 

Pour avoir consommé des dizaines et des dizaines de formations, je sais que j’aime les formations qui vont à l’essentiel, qui sont courtes et pragmatiques. 

Je n’aime pas visionner des vidéos de 50 minutes car je sais que mon pouvoir de concentration est faible.

✔ Je n’aime pas qu’on me donne des exemples de personnes qui sont à des années lumières de là où j’en suis.

✔ Je ne pense pas qu’investir des mille et des cents dans des vidéos enregistrées soit la meilleure solution pour que je passe à l’action.

C’est pour ça qu’en tant que formatrice, j’ai choisi d’adopter un format qui me correspond : 

✔ Je propose des formations courtes en donnant des exemples d’entrepreneurs qui ont encore les pieds sur terre.

✔ Je donne des exercices pratiques à réaliser pendant la formation.

✔ Je considère que la valeur d’une formation (ou d’un coaching) ne tient pas dans la durée du contenu/de la séance mais dans la qualité et l’efficacité. 

✔ Pour moi, une bonne formation est une formation qui te fait passer à l’action.

✔ Pour moi, un bon coach est une personne qui décèle tes véritables problèmes et qui t’aide à les débloquer. Et ensuite te fait passer à l’action.

Dans la jungle des coachs et des formateurs, tous ne te correspondront pas, même si ce sont officiellement les meilleurs. 

Dans la jungle des coachs et des formateurs, c’est à l’aune de tes objectifs que tu dois choisir un accompagnement.

Par qui te faire coacher (sans te tromper) ?

se faire coacher

C’est LA question ! 🙂

Le coaching c’est avant tout une relation d’humain à humain. Elle est basée sur trois critères :

  • L’affinité
  • L’empathie
  • La valeur ajoutée

L’affinité est essentielle, c’est une question de feeling entre deux personnes

Chaque entrepreneur a son tempérament, chaque coach a le sien et chaque coach a sa méthode. Se faire coacher implique une compatibilité entre la personnalité du coach et du coaché.

On trouve des coach très directifs : la méthode du coach est basée sur son expertise d’un sujet, et l’observation de résultats concrets sur le projet des entrepreneurs qu’il a coachés. Ce type de coaching correspond à des entrepreneurs de type “exécutants”: ils font confiance à leur coach et appliquent les stratégies données à la lettre.

On trouve des coachs plus “humains” dont le coaching est plus focalisé sur la condition psychologique de l’entrepreneur qu’il a devant lui : il adapte sa méthode au budget, à la force mentale et à l’emploi du temps de l’entrepreneur qu’il coach (car tout le monde n’est pas entrepreneur à plein temps sans vie de famille). Je me range personnellement dans cette catégorie de coach 🙂

L’empathie est pour moi la base du coaching

Sans empathie, il n’y a pas de relation entre coach et entrepreneurs. Etre empathique ne veut pas dire pleurer quand la personne qui est devant soi pleure ! L’empathie, c’est simplement le fait de se mettre à la place de l’autre, de ce qu’il peut ressentir, puiser dans des situations personnelles similaires, et comprendre la douleur qu’il éprouve.

C’est l’empathie qui permet d’adapter une stratégie à tel type d’entrepreneur : en tant que coach, on ne propose pas à deux entrepreneurs qui font le même métiers d’adopter la même stratégie de développement quand l’un est jeune, confiant, et à plein temps sur son activité, et que l’autre est mère d’un enfant en bas-âge et remplie de doutes existentiels.

La valeur ajoutée, c’est ce qui va rassurer un entrepreneur pour choisir son coach

Si tu as déjà lu mes autres articles, ce que j’appelle valeur ajoutée, c’est la chose suivante : expérience + expertise + point de vue personnel.

Expérience empirique + maîtrise d’une thématique + regard personnel sur un sujet donné.

Et cette valeur ajoutée, elle apparaît principalement dans les contenus qu’un coach produit !

Articles, vidéos, audio, peu importe le support. Ce qui compte c’est que ton coach t’apporte du contenu utile et gratuit régulièrement.

J’insiste sur la régularité car c’est cette dernière qui permet de créer une relation pérenne entre un coach et les personnes qui le suivent. Ces contenus éducationnels sont le premier niveau d’accessibilité à son coaching et te permettent de créer un lien de confiance entre vous.

Pour être sûr de trouver le bon coach, abonne-toi à sa newsletter, suis sa chaîne Youtube, écoute son podcast, lis ces livres et forge-toi une opinion sur lui : sera-t-il ton coach ?

Conclusion

Trouver le bon coach n’est pas chose facile, mais comprendre qu’on en a besoin d’un, encore moins ! Aucun entrepreneur ne s’est formé à partir de rien, même les plus grands !Ils se sont en effet fait coaché !  Ils ont tous eu des personnes qui les ont guidés pour trouver la voie qui leur permet d’être épanouis et accomplis aujourd’hui.

Le vrai rôle d’un coach n’est pas d’apporter de la connaissance

Et mon objectif à moi, c’est de t’aider dans cette démarche introspective.
Mon objectif, ce n’est pas de te transmettre des connaissances, ça tu peux y accéder sans aide.
Mon objectif, c’est de te donner le coup de pied qui va te faire avancer.

Mon rôle de coach, c’est de t’aider à prendre du recul sur toi, et de t’indiquer des directions.
Mon rôle de coach, c’est de t’aider à dédramatiser l’impact de tes actions.

Et ton objectif, c’est de prendre un engagement vis à vis de toi même pour y arriver.
Et si tu n’y arrives pas, tu le prendras dans un premier temps avec moi 😉

Et pour ça, je te propose de m’en dire un peu plus sur toi dans ce petit questionnaire. Je te rappelle ensuite.

A tout de suite j’espère 🙂

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *