Pourquoi devenir Digital Nomade en 2021 ?

Le digital nomadisme, c’est ce mouvement d’entrepreneurs du web qui a fait le choix de travailler depuis l’étranger. Plus qu’une tendance, le digital nomadisme est devenu un véritable mode de vie de plus en plus populaire et particulièrement aujourd’hui dans un contexte de crise. Si les options de voyages sont limitées, la volonté de fuir des pays aux restrictions contraignantes, elle est bien forte, et chaque jour de nouveaux digital nomades naissent. Mais au delà de la pandémie, pourquoi décider de devenir digital en 2021 ? Et surtout, est-il intéressant d’en faire un mode de vie durable ? J’apporte mon regard et des éléments de réponse dans cet article.

 

1- Les avantages de devenir digital nomade en 2021

 

Etre digital nomade, c’est choisir de travailler dans un cadre idéal : beaucoup choisissent la plage et le soleil, mais ce n’est qu’un choix parmi d’autres. La diversité de ces choix est soumise à quelques paramètres :

  • La qualité de la connexion internet
  • La sécurité dans le pays où l’on décide de poser ses valides
  • La vie sociale et culturelle
  • La nature et les attractivités touristiques (bonus)

Etre digital nomade, c’est ainsi gagner en qualité de vie : beaucoup d’occidentaux ont ainsi choisi de vivre dans un pays au niveau de vie inférieur au leur et profitent ainsi d’un logement et d’une vie plus confortables.

Etre digital nomade, c’est aussi développer sa capacité d’adaptation et de résilience en changeant régulièrement d’environnement, de culture, et en vivant des péripéties parfois déboussolantes mais très formatrices.

Etre digital nomade, c’est également faire le choix de ne pas être enraciné à un territoire, à des relations et à une culture : il permet une flexibilité très pratique pour changer de vie rapidement.

Rajoutons à ces avantages, trois points positifs qu’offre 2021 : 

  • En 2021, le premier gros avantage est la baisse du nombre de touristes dans les lieux populaires auprès des digital nomades.
  • En 2021, le deuxième avantage est que certains pays délivrent encore des visas pour ces travailleurs digitaux quand leur octroi reste suspendu pour les touristes.
  • En 2021, le digital nomade est donc le rescapé d’un ouragan mondial qui a pu passer entre les gouttes, grâce à son mode de vie ambulant.

.

2 – Digital nomadisme : comment changer de vie en 5 étapes ?

 

Digital nomadisme au Portugal (Lisbonne)

Je vous propose ma tambouille nomade : la recette express pour changer de vie

Temps de préparation : 7 jours

Temps de cuisson : en fonction du degré de maturation de chacun

Etape 1 : Identifier ce qui ne va pas dans votre vie actuelle (job, cadre de vie, relations sociales….)

Etape 2 : Identifier les causes et les pistes de solution pour faire bouger les choses

Etape 3 : Peser les pour et les contre de ce changement de vie :

– responsabilités financières
– responsabilités familiales
– fin d’une vie au sentier balisé

Etape 4 : Vous poser cette question de fond : préferez-vous le changement incertain ou la stabilité prévisible ?

Etes-vous prêt à prendre le risque de perdre pour gagner ?

Etape 5 : faites le premier petit pas que vous pourriez engager maintenant !

Etape 6 : votre nouvelle vie est prête à être consommée !

.

3 – Digital nomadisme : où partir en pleine pandémie mondiale ?

 

 

La situation actuelle a permis d’augmenter les rangs des digital nomades, ces travailleurs du web, dont le bureau physique n’a pas d’importance.

Je fais clairement partie de ces néo-nomades depuis maintenant 6 mois, et j’ai pu voyager en Europe mais également en Amérique Latine.
La situation sera sûrement amenée à évoluer car le monde est devenu un Tetris géant.
Mais il reste néanmoins des destination assez sûres en terme de restrictions pour voyager :
.

1/ Le Mexique

Bien que le pays ait appliqué un petit confinement cet hiver, le pays ne peut pas confiner sur de longues périodes car ses citoyens ne s’en sortiraient pas sur le plan économique. Aujourd’hui, la situation s’améliore de jour en jour et les restrictions ne sont pas contraignantes sur place.
.

2/ Le Costa Rica

Le Costa Rica, comme le Mexique n’impose pas de PCR à l’arrivée sur le territoire. C’est également l’un des pays les plus sûrs d’Amérique Latine. Sur place, comme au Mexique, les restrictions varient en fonction des régions mais sont largement supportables et n’empêchent pas le développement d’une vie sociale. Le Costa Rica a fait le choix de responsabiliser et faire payer ses visiteurs avec une assurance Covid Obligatoire, plutôt que de lui imposer des tests ou des quarantaines.
.

3/ La Suède 

Mouton noir de la pandémie, la Suède reste un pays européen aux faibles restrictions. Culturellement, impossible d’enfermer les gens, ce qui explique l’absence de confinement et la non fermeture des commerces. Depuis le début de l’année, des restrictions de nombres sont imposées dans les restaurants, mais sans pour autant les fermer. Un PCR est maintenant obligatoire mais le port du masque ne l’est pas dans la rue.
.
Il existe à l’heure actuelle d’autres destinations faciles d’accès mais que je n’ai pas testé et dont nous pouvons plus difficilement prévoir l’évolution :
.
– L’Espagne, qui a décidé de ne plus appliquer de restrictions fortes pour des raisons financières (on verra combien de temps ça dure). Pour le moment, pas de quarantaine, mais PCR obligatoire.
.
– Bali, qui réouvre ses portes aux digital nomades, avec une quarantaine de 5 jours (c’est peu pour un pays asiatique), un visa business à 400 euros (et un PCR, c’est cadeau) , mais dont le gouverneur change régulièrement d’avis sur la politique d’ouverture des frontières
.
Bien sûr, je n’ai pas cité tous les pays mais retenez la tendance générale : 
.
– L’Europe n’est pas sûre car les pays s’harmonisent entre eux
– L’Asie et l’Océanie sont fermées ou rouvrent ses frontières avec des conditions très contraignantes
– L’Afrique n’est que peu touchée par le virus, mais attention à la sécurité et à la connexion internet
– L’Amérique Latine est très contrastée, sans recherche d’harmonisation : on passe du Mexique et du Costa Rica où les frontières sont grandes ouvertes, à l’Argentine et au Chili où les frontières sont fermées et les populations confinées
Voici donc mon avis sur les destinations où partir en temps que digital nomade en 2021
Vous pouvez vous informer sur le site Tourdumondiste.com qui met à jour quotidiennement une carte des restrictions sanitaire, mais qui concerne généralement les touristes.
.

4 – Digital nomadisme : comment rencontrer de nouvelles personnes facilement ?

.

Digital nomadisme à Lisbonne, une incroyable facilité à rencontrer des nouvelles personnes

Depuis que je suis au devenue digital nomade, je ne cesse de rencontrer de nouvelles personnes : voyageurs, nomades digitaux mais aussi locaux. Je suis à la fois surprise et soulagée car même si je ne suis pas timide, faire le premier pas d’une rencontre n’est pas facile pour moi.

Et pourtant rien n’a été aussi simple.

Alors comment faire de nouvelles rencontres facilement en voyage ?

– Aller dans des lieux propices aux rencontres (Guesthouse, coworking) pour être au contact de personnes qui partagent le même lieu que vous
– Manger dans les endroits où vont les locaux (les sodas, au Costa Rica) pour intéragir avec les locaux, souvent ouverts à la conversation (en Amérique latine en tout cas).
– Utiliser les groupes Facebooks et app de dating pour faire des rencontres en petit comité
– Prendre les transports en commun pour croiser des compagnons de routes

Bien sûr, ce n’est pas aussi facile dans un grande ville, mais il y a des possibilités :
– En pratiquant une activité sportive ou culturelle
– Grâce aux événements professionnels
– En étant en demande de mise en relation personnelle ou professionnelle (si vous arrivez dans un nouveau lieu de vie)
– Encore et toujours les réseaux sociaux.

Moi qui n’osais pas aller vers les autres, je me suis même surprise à initier des conversations ! 🙂

Et vous, souffrez-vous du manque de relations sociales au quotidien ?
(hors période actuelle).

Si c’est le cas, je vous lance un défi : rencontrer et interagir avec une nouvelle personne cette semaine !

.

5 –  Digital nomadisme :  la checklist essentielle pour se lancer 

Travailler à distance, oui, c’est possible ! Mais il faut quand même un bon kit de survie pour être un digital nomad accompli, et ainsi vivre de son activité tout en construisant chaque jour la vie dont on rêve.

✔️ La connexion ! Essentielle et pas toujours simple à trouver. Carte SIM du pays, batterie de recharge en cas, mais aussi prise universelle, les éléments indispensables pour rester connecté au monde digital.

✔️ Le bon contenant pour le bon contenu ! On ne connait jamais la température d’un pays avant d’y avoir posé les pieds. Après, mieux vaut prévenir que guérir et toujours avoir sur soi au moins quelques affaires en cas de forte chaleur ou d’une humidité trop désagréable. Pensez également aux tenues chaudes si les températures nocturnes venaient à chuter – voire étaient tout le temps froides !

✔️ Pour s’adapter au pays, et surtout garder une hygiène de vie digne de ce nom, j’ai adopté le savon solide ! Pratique, écologique et surtout miniature, il s’emporte partout, il passe à la douane et surtout ne prends pas de place dans mon nouveau sac-à-dos multi poche pour ranger et organiser tous mes éléments de voyage (oui, je me transforme petit à petit en une véritable exploratrice 😂).

Et vous, quelle est votre trousse de survie pour partir vivre une expérience au-delà des frontières imposées ?

.

Conclusion

.

En 2021, peut-on vraiment travailler d’où l’on veut ?

Travailler à l’étranger de manière indépendante apporte de très nombreux avantages :

J’ai fait de nombreuses découvertes, tant sur le plan culturel que sur le plan humain. Des rencontres qui m’ont enrichies…

Je me suis libérée du superflu. J’ai compris qu’il fallait vivre au jour le jour, savoir éliminer le stress, les tensions. J’ai continué mes joggings matinaux dans un nouveau cadre idyllique et je gère mon emploi du temps selon mes besoins.

✅ Et surtout, sur le plan professionnel, j’ai totalement adapté mon offre et mes contenus à ma nouvelle vision. Une vision basée sur un mode de vie personnel plus que motivée par une activité professionnelle !

On dit que le positif attire le positif, et c’est sans doute vrai. En tout cas, je suis convaincue qu’être entrepreneur et voyageur peut être un combo gagnant pour la suite.

👉 Avez-vous déjà testé le nomadisme ? Seriez-vous tenté par l’expérience ? Avec d’autres entrepreneurs, peut-être 😉

 

👉Pour recevoir plus de contenus (un contenu hebdo), abonnez-vous à ma newsletter! 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *