[Dossier Stratégie de contenu] Tout sur les coulisses de 7 ans de contenus !

Je commence ici une séries de “dossiers” sur des thématiques spécifiques en lien avec l’entrepreneuriat, le marketing, et le développement personnel. Je parle de dossier, et non d’article, car il s’agit d’une collection de plusieurs petits contenus rassemblés, et non d’un article avec un film conducteur fluide. Cela vous permettra de picorer les sujets qui vous parleront le plus. Ici, on parle de production de contenus et de créativité !

.

Mon processus d’écriture : immersif et intrusif

On me fait souvent remarquer que je produis beaucoup de contenus.
Je ne m’en cache pas, l’écriture fait partie de mes routines.
.
Et pour cause, voici mon processus d’écriture :
.
J’écris sur ce qui m’inspire : des conversations, des situations, des événements…la stimulation intellectuelle me nourrit et je capture des moments d’échange pour les transformer en contenu.

Je peux écrire sur commande à condition d’être immergée dans un contexte me permettant de me projeter dans l’univers sur lequel on me demande d’écrire (en assistant à un événement par exemple)

✅ Concernant ma capacité à produire des contenus réguliers s’inspirant de mon quotidien, je sais qu’ils peuvent faire l’objet de malentendus.
.
En effet, si de la frustration peut émaner chez mes lecteurs, notamment lorsqu’ils m’ont inspirée, sachez qu’il vaut mieux être à l’origine de mes futurs contenus que de ne rien m’inspirer du tout.
.
Et en toute honnêteté intellectuelle, je cite mes sources, sauf lorsque l’anonymat demande à être préservé.
.

Et vous, quel est votre processus d’écriture ?

.

Je n’écris pas pour vendre

Je n’écris pas pour vendre.

.
Je gravite dans le secteur du coaching et de l’infopreneuriat. Mes contenus mettent en avant mon histoire et la narrent de manière authentique.
.
Pour autant, je n’écris pas pour vendre.
.
Ma vulnérabilité et mes erreurs ne me mettent pas toujours en valeur.
Ma communication envahissante peut être déboussolante.
Les sujets de mes publications ne collent pas toujours avec mon offre de prestation.
.
Pourtant, je suis formée au marketing et au copywriting
Pourtant, je pourrais joindre à mes narrations, un appel à l’action
.
Mais je suis trop familière aux techniques de vente et de persuasion pour les mettre en application.
.
Pour autant, j’aime écrire de manière méthodique et structurée.
Pour autant, j’aime utiliser des figures de style pour m’exprimer.
.
Mais mon premier objectif n’est pas d’écrire pour générer des revenus
Mon objectif est d’abord d’aller de l’avant en accouchant de mes contenus
Mon objectif est ensuite de permettre à mes lecteurs de se sentir soutenus
Mon objectif est enfin de me faire plaisir en écrivant de manière régulière et continue
.
Et vous, pourquoi écrivez-vous ?
.

Mon process pour capitaliser sur mes contenus en 6 étapes

Je produis des contenus depuis 2017.
.
En chiffres, cela donne :

✅ 789 publications Instagram sur mon compte Yéza Lucas (et je ne vous parle pas de mes autres comptes thématiques…)

✅ 230 articles de blogs (et je ne vous parle pas de mon blog sur l’aikido)

✅ Un nombre incalculable de newsletters (comptez une par semaine depuis 2017)

✅ Une cinquantaine d’articles invités sur Maddyness, Webmarketing & Com‘ , Frenchweb, Les Echos Start, Le Journal du CM, Le Huffpost et j’en passe

✅ Une vingtaine d’interviews pour des entreprises et médias divers.
.

Voici donc mon process pour capitaliser sur mes contenus :
.

1/ Publication du contenu sur les réseaux sociaux : Facebook, Instagram et Linkedin
.
2/ Publication du contenu en story sur mon compte Instagram, ma page Facebook pro et mon compte Facebook perso.
.
3/ Programmation du contenu sur ma newsletter, qui a souvent quelques mois d’avance de contenus car sa fréquence est hebdomadaire contrairement aux posts sur les réseaux sociaux qui sont spontanés et qui peuvent être quotidiens.
.
4/ Copier-coller du contenu sur un compteur de mot en ligne :

.
👉 En dessous de 500 mots, j’ajoute le contenu à mon fichier « posts à combiner » pour en faire une brique d’un article thématique sur un sujet spécifique (avec d’autres posts combinés)

👉 Au dessus de 500 mots, le post peut devenir un article de blog
.
5/ Publication de l’article combiné sur mon blog, ou en tant qu’article invité dans un média, si la thématique de l’article colle avec la ligne éditoriale du média.
.
6/ Quelques mois (mais également années) plus tard, je rediffuse le contenu en story sur mes réseaux sociaux
.
Et vous, comment capitalisez-vous sur vos contenus ?

.

 

👉Pour recevoir mes prochains articles sur votre boite email, abonnez-vous à ma newsletter ! 

.